L’AJUPS s’active dans le domaine sanitaire compte tenu de la mortalité des femmes du fait de complications liées à la grossesse gemelaire ou à l’accouchement, et qui pour la plupart pourraient être facilement évitées. Ces femmes et leurs familles n’ont pas été informées des risques  et n’ont donc pas su prendre la bonne décision à temps. Nous prenons en charge les femmes enceintes, mères et enfants de 0 à 5 ans. Nos équipes sensibilisent les mères aux besoins de leurs enfants.

A. Accès aux soins

L’association contribue aussi à améliorer l’accès aux services de santé. Nous organisons des ateliers avec les populations locales afin de trouver un ensemble des solutions qui leur permettront de mieux se soigner. Nous apportons une aide à la santé des femmes, mères et bébés en milie urbain et rural.

B. Malnutrition

Dans les zones rurales du Sénégal, plus d’un quart des familles manquent de nourriture. La faim amène les enfants à des difficultés de concentration en classe, ou parfois même à la déscolarisation. En effet, certains enfants sont obligés d’interrompre leur scolarité pour travailler et participer aux besoins de leur famille..

C. Campagnes de sensibilisations

Ainsi, dans ses projets de santé, l’AJUPS  initie des cours de santé aux femmes enceintes et à leur famille. Elles apprennent à mieux prendre soin d’elles et de leur bébé pendant la grossesse et après l’accouchement. On leur explique, par exemple, l’importance de bien s’alimenter tout au long de la grossesse et de faire plusieurs contrôles pour qu’elles et leur bébé restent en bonne santé. Grâce à l’expertise reconnue de nos spécialistes en santé, notre ONG est ainsi en mesure de transmettre des connaissances qui contribueront à apporter une aide sur le long terme. Les parents suivent une formation en conseil et sensibilisation afin de mieux évaluer les problèmes de santé de la population et ainsi mieux la soigner.

D. Campagnes de vaccination 

L’organisation mondiale de la santé estime que la vaccination permet d’éviter 2 à 3 millions de décès par an. Les enfants sont les plus vulnérables face à ces maladies qui, chaque année, tuent, handicapent ou rendent irrémédiablement invalides des millions de gens, qui souvent souffrent et sont socialement exclus pour le restant de leurs jours  L’accélération des activités de vaccination a eu un impact majeur sur l’atteinte de ces résultats.

E. bien etre et qualite de vie

Le bien-être, est une notion propre à l’individu, issu de ses comportements, ses relations sociales, l’adéquation entre l’image qu’il se fait de lui-même et un certain idéal, ainsi que par la gestion d’une éventuelle atteinte à sa santé et à ses conséquences. Si c’est bien de l’expérience de vie de l’individu dont il s’agit, elle se construit confrontée à la société et à ses normes. Le but de l’Ajups est de favoriser, notamment au niveau des communes et des quartiers, une approche large de la qualité de vie, du bien-être et de la santé par la participation communautaire. Pour de nombreuses familles, la question n’est pas de vivre, mais de survivre. Chaque enfant a le droit de grandir et de s’épanouir dans un environnement sain et d’avoir accès à des soins de qualité.

F. Planification familiale

La planification familiale est nécessaire pour l’espacement réussi des naissances dans les foyers. Ce moyen de limitation des naissances dans le couple, est nécessaire pour éviter les grossesses non désirées. Sur le plan de la santé, la planification familiale contribue à la réduction de la mortalité maternelle, à la prévention des grossesses non désirées, dont beaucoup se terminent par des avortements à risque. Sur le plan démographique, la planification permet de maîtriser le rythme de la croissance démographique et les besoins essentiels de la population, notamment en matière de santé, éducation, emploi et de  ressources environnementales.